Zygena - Photos Nature

23 octobre 2014

Toiles d'automne

Incroyable mais vrai, voici une nouvelle note sur Zygena ! :D

Entre le travail et les vacances, tous deux bien prenants et riches en découvertes (j'ai plein de photos en stock... et à trier !), le temps file à une vitesse folle et je suis confuse de voir que ma dernière photo postée ici date de presque huit mois... Mais je profite d'un gentil message corrigeant l'identité de cet oiseau marin irlandais - photographié en 2006, ça remonte ! - pour me reconnecter et vous montrer ma récolte photo effectuée lors d'une récente sortie "araignées" au bois de Vincennes.

En cette saison, si les feuilles mortes se ramassent à la pelle, ce n'est plus trop le cas des bestioles, qui doivent commencer à affronter les nuides fraîches et humides d'octobre. Heureusement, les araignées et plus précisément les fameuses "Meta d'automne" sont là pour égayer un peu les sorties en sous-bois ! Leur toile bien tendue dans les herbes sèches ou aux basses branches des arbres, elles guettent patiemment les derniers moucherons dans la lumière dorée des derniers beaux jours. Côté détermination d'espèce, ça coince un peu : entre Metellina mengei (la Meta de printemps) et Metellina segmentata (la Meta d'automne), il n'est pas si facile que ça de trancher... La date de prise de vue (mi octobre) fait plutôt pencher la balance en faveur de M. segmentata, mais sans vue correcte de l'épigyne de ces dames (que je n'ai pas réussi à prendre sans les déranger), je préfère en rester à Metellina sp. ;)

meta2

meta3

meta6

meta9

meta10

meta12

meta13

meta14


30 mars 2014

Ça redémarre...

L'hiver n'a certes pas été bien rude cette année, mais cela fait quand même plaisir de revoir le soleil et de pouvoir se balader en forêt sous des températures relativement clémentes ! Ces dernières semaines, il a même fait très beau en Île-de-France, et j'ai pu en profiter pour découvrir quelques coins de campagne éloignés de Paris : d'abord le Val d'Oise et la belle forêt domaniale de Carnelle au début du mois, puis les environs champêtres de Saint Rémy-les-Chevreuse la semaine suivante. Mis à part les fausses-renoncules et anémones des bois, les fleurs n'étaient pas encore de la partie, mais cela n'empêchait pas quantité de papillons de voleter au gré des sentiers forestiers ; parmi ceux-ci, de nombreux Citrons (Gonepteryx rhamni), qui faisaient de bien beaux annonciateurs du printemps !

citron_800_txt

citron2_800_txt2

17 février 2014

C'est le printemps ! (ou presque)

Telle un perce-neige, la première note de l'année s'est fait attendre mais ça y est, ce blog est enfin sorti de son hibernation !

Pour fêter ça, voici les premières photos de l'année 2014 : au cours d'une petite balade au bois de Vincennes hier après-midi, j'ai eu le plaisir d'admirer de très nombreux perce-neiges (Galanthus nivalis) sur les îles du lac Daumesnil. Bien abrités à l'ombre des arbres et d'un buisson, ils parsemaient les pelouses de leurs petites clochettes blanches mouchetées de vert, un beau contraste avec les crocus jaunes et violets qui les accompagnaient !

perceneige_txt

perceneige2_txt

perceneige3_txt

perceneige4_txt

perceneige5_txt

20 octobre 2013

Daddy long-legs

Quand on arpente les champs, les bordures de sentiers ou tout simplement les recoins d'un cagibi, il n'est pas rare de rencontrer des opilions (ou "faucheux", voire "papa longues-jambes", comme les appellent les Anglais), ces inoffensifs arachnides aux longues pattes fragiles ; ce qui l'est plus (en tout cas pour les sudistes comme moi :D), c'est de tomber nez à pédipalpe avec un spécimen d'une telle envergure (plus de 12 cm au total), rendant toute tentative de photo macro assez compliquée !

C'est ce qui m'est arrivé alors que je me promenais en pleine ville à Saint-Maur-des-fossés (94) : cet individu prenait le soleil, bien visible sur le crépi blanc d'un mur d'enceinte, et j'ai fini par réussir deux clichés assez éloignés pour les raison techniques évoquées ci-dessus. Le premier instant de surprise passé, j'ai remarqué qu'en plus de ses pattes extrêmement longues, il possédait également des pédipalpes fourchues caractéristiques ; ces détails anatomiques m'ont amenée à l'espèce Dicranopalpus ramosus, assez récemment arrivée en France via la Belgique, si j'en crois les informations glanées sur le web ! Je ne sais pas si elle a depuis colonisé tout le territoire français mais en tout cas, je n'en avais jamais vu avant de "monter" à la capitale... :-)

dicranopalpus_ramosus

dicranopalpus_ramosus2

18 août 2013

Vert fluo

Observé en Savoie sur la végétation basse et ombragée qui bordait un sentier forestier, cet étrange insecte à la coloration quasi-radioactive passait presque inaperçu parmi les feuilles qui l'entouraient ! Son allure générale d'Hymnéoptère et l'absence de "taille de guêpe" au niveau de la jonction thorax-abdomen m'a orientée vers la famille des Tenthredinidae, où deux espèces assez similaires se sont présentées : Tenthredo olivacea d'une part, et Rhogogaster viridis de l'autre. Les critères servant à les différencier sont assez ténus, mais il me semble que la silhouette assez trapue de ma bestiole, associée aux marques noires bien séparées sur les tarses postérieurs, en fait plutôt un Rhodogaster viridis. J'espère ne pas me tromper et je reste bien sûr ouverte à toute autre suggestion ! :)

tenthredinidae_800

tenthredinidae2_800

tenthredinidae3_800

tenthredinidae4_800


11 août 2013

Dans les herbes folles...

... se cachait un Tarier des prés ! Aperçu en montagne lors d'une randonnée vers le col de la Vanoise, ce joli passereau n'a pas été facile à photographier malgré sa fidélité à son poste de chant : le vent d'altitude qui soufflait ce jour-là faisait bouger sans arrêt son perchoir ainsi que les plantes qui se trouvaient devant, rendant très délicate la mise au point manuelle en digiscopie ! Voici tout de même quelques photos de cette observation fort sympathique et assez rare pour moi, n'ayant pas souvent eu l'occasion de croiser ce petit oiseau aux couleurs discrètes. ;-)

tarier_des_prés_m_800

tarier_des_prés_m2_800

tarier_des_prés_m3_800

08 août 2013

Retour imminent

Il n'y a pas eu beaucoup de photos par ici ces derniers temps, vacances, déménagement et nouveau travail obligent, mais j'ai quand même pu trier quelques images prises cet été : je devrais pouvoir les mettre en ligne très rapidement, promis ! (D'autant plus que la succursale toulousaine - merci Papa et Maman ! - m'a envoyé des clichés tout frais du jardin hier soir)

A très bientôt et bon mois d'août à tout le monde !

Sophie

Posté par Zygena à 18:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
06 juillet 2013

Vacances !

Pour cause de départ en vacances dans les Alpes puis de déménagement Toulouse-Paris, je ne serai sans doute pas très présente dans les semaines à venir mais j'essaierai d'alimenter ce blog dès que possible !

En attendant, bon mois de juillet à toutes et à tous, profitez bien du soleil et du retour des bestioles ! :-)

chrysomelidae3_800

26 juin 2013

Tirez la langue et dites 31 !

Petit retour au mois de mai avec ces orchidées polissonnes photographiées aux alentours de Toulouse, au même endroit que les orchis, capricornes et ascalaphes présentés il y a quelques jours... Poussant un peu partout au milieu des prairies, leur silhouette générale élancée et la forme allongée de leur labelle permettent de les classer dans le genre Serapias, mais c'est un peu délicat de s'avancer pour l'espèce ; j'hésite encore entre Serapias cordigera et Serapias lingua, mais le labelle (bien que très foncé) me semble plus long que large, ce qui est une caractéristique de la deuxième espèce. Qu'en pensent les orchidophiles du coin ? :-)

serapias_sp_800

serapias_sp3_800

serapias_sp2_800

18 juin 2013

Palmes sur mousse

Samedi dernier, au cours d'une balade familiale dans les collines du piémont pyrénéen, j'ai eu la bonne surprise d'observer de nombreux urodèles* au niveau d'une source se déversant dans deux bassins en pierre : de petite taille, sans coloration (mis à part quelques taches et le ventre orangé des mâles) ou crête particulièrement développées, avec des pattes postérieures très palmées et un petit filament prolongeant le bout de la queue, il s'agit sans doute de tritons palmés (Lissotriton helveticus), une espèce assez commune et répandue sur tout le territoire. :-)

Les accouplements ont lieu de mai à juin, les adultes quittant ensuite progressivement le milieu aquatique pour passer l'été sous forme terrestre à quelques centaines de mètres seulement de leur lieu de reproduction.

* Les urodèles (tritons et salamandres, en gros), à la différence des anoures (grenouilles et crapauds) gardent leur queue à l'état adulte !

lissotriton_helveticus_800

lissotriton_helveticus5_800

lissotriton_helveticus2_800

lissotriton_helveticus6_800