Petit retour au mois de mai avec ces orchidées polissonnes photographiées aux alentours de Toulouse, au même endroit que les orchis, capricornes et ascalaphes présentés il y a quelques jours... Poussant un peu partout au milieu des prairies, leur silhouette générale élancée et la forme allongée de leur labelle permettent de les classer dans le genre Serapias, mais c'est un peu délicat de s'avancer pour l'espèce ; j'hésite encore entre Serapias cordigera et Serapias lingua, mais le labelle (bien que très foncé) me semble plus long que large, ce qui est une caractéristique de la deuxième espèce. Qu'en pensent les orchidophiles du coin ? :-)

serapias_sp_800

serapias_sp3_800

serapias_sp2_800