16 avril 2010

M. de Velours

Et la deuxième araignée de l'année est... un joli mâle d'Agalenatea redii, l'Epeire de velours ! Avec les Diodies Tête-de-mort et les "bébés diadème", c'est une des toutes premières orbitèles qu'on peut voir au printemps. Celle-ci (ou plutôt celui-ci) était déjà assez gros et avait tendu sa toile à l'ombre du même buis que la petite saltique vue récemment. La dernière photo est un peu floue mais c'est la seule sur laquelle sont visibles les fameux gants de boxe qui permettent d'identifier les araignées mâles à coup sûr ! ... [Lire la suite]

10 avril 2009

Masque africain

Avec le - relatif - retour du beau temps, les araignées orbitèles tentent une timide apparition un peu partout dans le jardin : minuscules et encore très timides, il faut scruter chaque massif de fleurs pour découvrir les jolies toiles délicatement ouvragées des Mangores Petite-Bouteille (Mangora acalypha) et des Diodies Tête-de-mort (Zilla diodia). Les premières ayant la fâcheuse manie de se cacher sous leurs toiles presque horizontales, j'ai préféré tirer le portrait à un mâle de Zilla diodia beaucoup plus coopératif ! Et... [Lire la suite]
17 novembre 2008

Orbitèles : la collection s'agrandit !

Arachnophobes s'abstenir, cette note est à forte teneur en bestioles poilues pleines de pattes ! ;-) Le temps maussade de novembre ne se prêtant pas trop à la photo animalière (les insectes ont disparu et les oiseaux ne se bousculent pas encore aux mangeoires), voici deux photos d'une araignée discrète qui a passé l'été chez moi au coin d'une gouttière, tricotant tous les soirs sa toile avec application ! Assez terne, plutôt velue et sans motif particulier sur l'abdomen, j'avais un peu laissé tomber son identification jusqu'à ce... [Lire la suite]
21 octobre 2008

L'épeire de l'ombre

Aperçue cet été sous la rambarde métallique d'un petit pont en pleine ville, cette sombre Epeire des fissures (Nuctenea umbratica) était en train de fignoler sa toile pour la nuit : à la lueur des lampadaires, elle devait intercepter beaucoup plus de proies qu'en plein jour, durant lequel les rayons de soie accumulaient les poussières et débris projetés par les voitures... Très discrète, cette araignée orbitèle passe son temps cachée dans les endroits les plus variés : derrière les volets, sous les toits, dans les tas de bois, les... [Lire la suite]
15 octobre 2008

Faux frelon... mais vraie araignée !

Photographiée au même endroit que la chenille jaune, les Azurés et Mantes religieuses des derniers jours, cette grosse épeire rayée de jaune et de noir ne bougeait pas d'une patte, encore engourdie par la fraîcheur matinale ! Parfaitement dissimulée dans les herbes, elle avait tendu sa toile au ras du sol, ce qui la rendait encore moins visible... Inconfondable avec ses rayures vivement colorées, l'Argiope frelon (Argiope bruennichi) est aussi appelée Épeire fasciée ou Araignée Zèbre ; mais même sans la voir de face, on la reconnaît... [Lire la suite]
27 août 2008

Un beignet dans la garrigue

Drôle de titre pour une note dont le sujet est une araignée non moins bizarroïde : énorme, beige, avec un abdomen aux bords dentelés, ne dirait-on pas un gros beignet de la Chandeleur ? Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle est impressionnante : l'Argiope lobée (Argiope lobata) est tout simplement la plus grosse araignée orbitèle de France ! Son "dos" vivement coloré ne lui pose aucun problème de camouflage puisqu'elle se tient sur sa toile le ventre vers le haut, ventre bien plus difficile à repérer sur fond de... [Lire la suite]
Posté par MissGrelot à 10:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 juillet 2008

Epeire des roseaux

Et une Orbitèle de plus sur ce blog, une ! Dénichée en montagne à proximité d'un ruisseau bordé de buissons bas, cette mimétique Larinioides cornutus attendait patiemment une proie, cachée dans un petit affût juste au-dessus de sa grande toile. J'ai eu un peu de mal à l'identifier, car celle-ci est très sombre par rapport aux différentes photos de cette espèce que j'ai pu voir... mais le motif de son abdomen est bien le même : petit triangle noir sur fond blanc pointant vers la tête, le tout entouré par une grande " double lame... [Lire la suite]
12 juin 2008

Concombre et Romarin

Après l'écrasant monopole des iris comme support de bestioles ces dernières semaines, voici le grand retour de mon romarin préféré, avec une locataire surprenante qui vient agrandir ma collection d'araignées orbitèles ! De couleur vert fluo avec douze points noirs sur l'abdomen, l'Epeire concombre (Araniella cucurbitina) passe étrangement inaperçue, bien camouflée dans les taches de lumière baignant l'arbuste... Contrairement à ses cousines Mangora et Diodia, elle ne s'embête pas à tisser plus de 30 rayons et se contente d'une toile... [Lire la suite]
02 juin 2008

Au bal masqué ohé ohé...

Après une série de notes sur le thème des oiseaux, je vous propose à partir d'aujourd'hui une semaine spéciale araignées orbitèles* de mon jardin ! Âmes sensibles ne pas s'abstenir, il s'agit de petites** araignées inoffensives pour l'Homme (mais pas pour les moucherons), non seulement très douées en tissage mais également très jolies ! Let's go avec l'étonnante Zilla diodia, aussi appelée Diodie tête-de-mort... vous devinez sans doute pourquoi ? :DCette petite Araneidae n'est pas évidente à observer, car elle aime tendre ses toiles... [Lire la suite]
21 mai 2008

Petite bouteille

Encore une araignée ! Oui mais en ce moment, j'en trouve des quantités au jardin, et celle-ci est si jolie... Si vous avez près de chez vous des coins pas trop fréquentés, bien exposés au soleil et avec de petits buissons style lavande, romarin ou bruyère, ouvrez l'œil et peut-être tomberez vous sur une belle toile régulière, un peu oblique, aux nombreux (50 voire plus) rayons bien serrés ; normalement se trouve au beau milieu de ce chef d'œuvre de soie une minuscule araignée délicatement colorée... Et si on l'observe d'encore plus... [Lire la suite]