Et la deuxième araignée de l'année est... un joli mâle d'Agalenatea redii, l'Epeire de velours ! Avec les Diodies Tête-de-mort et les "bébés diadème", c'est une des toutes premières orbitèles qu'on peut voir au printemps. Celle-ci (ou plutôt celui-ci) était déjà assez gros et avait tendu sa toile à l'ombre du même buis que la petite saltique vue récemment. La dernière photo est un peu floue mais c'est la seule sur laquelle sont visibles les fameux gants de boxe qui permettent d'identifier les araignées mâles à coup sûr !

agalenatea_redii

agalenatea_redii3

agalenatea_redii2

PS : j'en ai vu une autre en balade, mais les photos ne sont pas encore triées. Elle fera l'objet d'un autre message !